Voici la suite de notre article sur les produits indispensables à un road trip moto. Après avoir pris soin de votre destrier, vous pouvez maintenant prendre un peu de temps pour vous. Ici encore, le niveau de confort exigé dépend de chacun (pour certains, faire 800 km d’autoroute sous la pluie est l’essence même d’un voyage à moto, pour d’autres, un moustique qui s’écrase sur l’écran sonne la fin du road trip) donc nous allons classer ces produits par leur niveau « d’indispensabilité » :
*** : Il vous le faut !
** : C’est mieux de l’avoir…
*  : Pour les plus prévoyants

L’idée est de vous permettre un certain confort pour profiter au mieux de cette ballade à moto.

Nettoyant écran ***

C’est une question de confort : un champ de vision obstrué demande plus d’effort à votre cerveau et vous fatigue davantage. Les produits nettoyants pour écran sont étudiés pour être moins abrasifs que les autres sprays (notamment ceux à vitre, qu’il faut proscrire). Parce que l’écran de votre casque est fragile : il se raye facilement et l’alcool présent dans un produit non adapté peut détériorer le traitement anti-buée de celui-ci. Si vous n’avez rien pour nettoyer, un mouchoir et de l’eau peuvent vous dépanner.  

Nettoyant intérieur de casque **

Un casque porté toute la journée, plusieurs jours d’affilé est un nid à bactéries. Il a dû supporter votre transpiration, le gras de vos cheveux et les saletés présentes sur vos gants quand vous les rangez à l’intérieur (tout le monde le fait…). Alors un coup de nettoyant le soir agira la nuit et vous permettra de repartir avec un casque frais, sans avoir à démonter aucune mousse. Une bouffée d’oxygène (pour vous et pour les autres…) 

Nettoyant casque *

Il n’y a rien d’obligatoire à cela, mais passer un coup de propre sur son casque après une journée de road trip moto permet de nettoyer les aérations qui peuvent avoir été obstruées par des insectes morts, mais aussi de le préserver plus longtemps (parfois la salissure s’imprègne dans le vernis). La bonne nouvelle, c’est qu’il y a souvent des packs 3 en 1 avec les deux produits précédents et une microfibre, alors autant ne pas s’en priver.

Sac zip-lock ***

Même si la météo, tous vos potes et votre instinct vous disent qu’il ne pleuvra pas, la vie réserve toujours son lot de surprises. Alors soyez prévoyant avec un minimum d’effort. Transportez vos papiers, ceux de la moto et votre téléphone dans un sac zip-lock. En cas d’averse inopinée, vous serez mouillé jusqu’aux os, mais eux seront intacts. Certainement les meilleurs 5 centimes que vous pourrez dépenser dans votre vie.

Combinaison pluie **

Pour la même raison que le sac zip-lock, une combinaison pluie peut vous préserver d’un bon lot de galères (et d’une pneumonie). En outre, elle sera aussi très utile comme coupe vent en cas de températures très fraiches. Petit conseil en plus : prévoyez des sacs poubelles de différentes tailles pour vos pieds et votre bagagerie.

Tour de cou **

Un col de montagne, des nuages et vous avez perdu 20 degrés en quelques kilomètres. C’est sûr, vous aurez froid. Mais si vous sortez un petit tour de cou de votre poche, vous allez gagner quelques degrés de température corporelle, en protégeant une zone qui peut vous enrhumer en un clin d’œil. Certains permettent aussi de vous protéger du soleil une fois votre casque enlevé.

Bouchons d’oreille *

La pollution auditive est un des éléments qui vous épuise lors d’un road trip à moto. Une journée passée sur l’autoroute avec le bruit du vent en fond sonore et vous aurez une migraine le soir même. Pour y pallier, des bouchons d’oreille adaptés à la moto permettent un confort indéniable sur certains trajets. Et accessoirement, ils tiennent dans la poche et peuvent aussi vous isoler des ronfleurs (fléau numéro 1 des road trip à moto).

Petit cadenas *

Il y a des endroits sur Terre où l’on peut laisser son casque sur sa moto le temps d’une pause repas, sans avoir peur de se le faire voler. Il y en a d’autres où cette même action mettra fin à votre road trip, d’une façon bien ridicule. Alors dans le doute, autant utiliser un petit cadenas pour attacher votre couvre-chef à votre machine. Cela ne le sécurisera pas durablement, mais ça dissuadera les brigands opportunistes. Surtout si vous l’avez lavé la vielle ;-)