Depuis le 1er juillet 2015, la loi interdit le port à l’oreille, par le conducteur d’un véhicule en circulation (vélo, deux-roues motorisés, autos, etc.) de tout dispositif susceptible d’émettre du son, à l’exception des appareils électroniques correcteurs de surdité.

L’utilisation d’oreillettes intra-auriculaires de type filaires comme Bluetooth pour téléphoner ou écouter de la musique est donc interdit, tout comme bien sûr la pratique consistant à coincer son téléphone entre sa joue et le casque.

Conduire avec un téléphone à la main ou en portant à l'oreille un dispositif audio de type écouteurs, oreillette ou casque est passible : d’une amende (4ème classe) forfaitaire de 135 € et d’un retrait de 3 points du permis de conduire.

Seuls sont autorisés les dispositifs intégrés aux véhicules (autos, utilitaires, poids-lourds) et à deux-roues ceux intégrés au casque.

Ces dispositions ne sont pas applicables aux conducteurs de véhicules d’intérêt général prioritaire prévus à l’article R ? 311-1, ni dans le cadre de l’enseignement de la conduite des cyclomoteurs, motocyclettes, tricycles et quadricycles à moteur ou de l’examen du permis de conduire ces véhicules.