Depuis le 1er janvier 2016, les conducteurs de deux et trois-roues motorisés ont l'obligation d'avoir à bord de leur véhicule (filet, coffre...) un gilet de haute visibilité, dénommé communément « gilet jaune », afin d'être visibles lors d'une panne ou d'un accident.

Les contrevenants qui ne pourraient pas présenter cet équipement de sécurité lors d’un contrôle s'exposent à une amende de 11 euros en cas d'absence de gilet à bord, de 135 euros s'ils ne portent pas de gilet à la suite d'un arrêt d'urgence.

Ces sanctions ne sont pour le moment pas accompagnées d’un retrait de points sur le permis. Il s’agit de la mesure n° 14 parmi les 26 présentées par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve le 26 janvier 2015.

Un décret et un arrêté ont été publiés en ce sens au Journal officiel du 10 mai 2015.