L'une des premières modifications que l'on fait sur une moto est de changer son échappement. Silencieux, ligne complète, une multitude de marques à l'image de Scorpion ou de Yoshimura proposent des éléments adaptables dans un style plus ou moins racing. Il ne vous reste plus qu'à faire votre choix...

Silencieux ou ligne complète

Outre le côté légal avec souvent des lignes complètes réservées uniquement à un usage sur piste, votre budget fera lui aussi pencher la balance vers un échappement complet ou un silencieux qui prendra place sur vos collecteurs d'origine. 
La transformation se fera sans difficultés si vous optez pour une solution adaptable proche de l'origine. Si ce n'est pas le cas, avec par exemple une double sortie ou des échappement migrant sous la selle, il ne faudra pas se précipiter mais prendre en compte différents facteurs comme les repose-pieds arrière, la chaleur dégagée par le silencieux ou encore l'intégration de la plaque d'immatriculation.
Le plus souvent les échappements sont fournis prêts à monter avec tout ce qu'il faut (visserie et joints inclus) pour se simplifier la vie. 

Look, puissance ou sonorité

Le gain de puissance est variable, renseignez-vous au préalable en consultant les courbes de cartographie (puissance et couple). Si la plupart des échappements adaptables sont compatibles avec les réglages d'injection d'origine, le changement de l'échappement peut vous faire perdre en homogénéité avec à la clef trous, coupures, qui nécessitera alors une cartographie spécifique pour une bonne gestion moteur. Là encore renseignez-vous pour savoir si l'élément que vous souhaitez ajouter est bien compatible à votre moto et au bon millésime. L'achat d'un boitier reprogrammable de type GET (cartographie adaptée proposée de série avec possibilité d'en réaliser une spécifique à vos besoins) sera la solution à vos maux.
Quelle que soit votre option une chose est certaine, vous bénéficirez d'un gain en poids, en volume et en look. La sonorité sera également plus rauque tout en restant homologuée si vous gardez la chicane (ou dB killer amovible) obligatoire pour un usage routier. Rappelons que la suppression de votre catalyseur est à proscrire pour être conforme aux exigence actuelles.
Pour avoir droit à ce que propose de mieux ce nouvel échappement, direction l'atelier avec la réalisation d'une cartographie sur mesure, mais tout ça à un coût. 

Inox, titane ou carbone

Après c'est une question de goût et de style avec différentes matières (inox, titane, carbone) plus ou moins lourdes, restituant ou non la chaleur émise. Si le carbone se montre très performant côté thermique, il aura une durée de vie généralement plus courte. La laine de roche (jouant le rôle d'amortisseur acoustique) aura aussi une durée de vie limitée. Bonne nouvelle, elle pourra être remplacée si toutefois votre slip-on est équipé de rivets ou de vis. Pensez également à ajouter une protection de silencieux, un détail qui vous permettra de préserver votre échappement en cas de chute.